Lustre oriental

Assimilé à un style très particulier, typé, voire daté, le lustre oriental a pourtant traversé les époques, au point de s’imposer aujourd’hui comme un élément de décoration indémodable.

Il transforme une pièce. Aussi, son choix doit-il être méticuleusement étudié. Cela étant dit, force est de constater qu’il sait habilement se mettre au goût du jour pour s’adapter aux nouvelles tendances. De quelle façon ? Principalement par le jeu des formes et des matériaux.

Tantôt glamour, tantôt rustique, le lustre se décline tout aussi joliment sous des allures dépaysantes : paré d’un abat-jour perforé et d’une finition en métal doré, argenté ou chromé, il s'intègre alors parfaitement à des décors exotiques et orientaux.

Affiner votre recherche

L’équipe de Lampea met tout en œuvre pour vous proposer rapidement les articles de cette catégorie. Un peu de patience, ils seront bientôt disponibles.

Une longue histoire

Si le terme “lustre” est assimilé, dans l’imaginaire collectif, à un esprit excessivement classique, c’est parce que son histoire est ancienne. Fut une époque où il était la pièce maîtresse des salles de bal où les monarques recevaient leurs convives, mais pas seulement : les salons et chambres à coucher des fastueuses demeures royales en étaient eux aussi parés.

En ces temps-là, le lustre était une œuvre d’art à proprement parler, destiné à attirer les regards, et ce, quel que soit le décor auquel il s'intégrait.

En tout état de cause, il n’était pas moins apprécié sous d’autres latitudes : les mosquées et palais orientaux, eux aussi, arboraient fièrement ces luminaires aux allures de véritables bijoux.

Une élégance caméléon

Fort de ce noble héritage, le lustre demeure aujourd’hui synonyme d’élégance et de raffinement.

Cela est d’ailleurs particulièrement vrai pour ceux de type oriental, le plus souvent dotés d'abat-jour aux motifs raffinés, eux-mêmes délicatement percés afin de laisser poindre la lumière.

En décoration intérieure, le lustre au sens large est donc utilisé en tant que révélateur d’ambiance : par nature, le cristal apportera ainsi luminosité et clarté à un intérieur, tandis que le métal s'inscrira logiquement dans un registre plus sobre.

De la même manière, un lustre oriental se fond au cœur d’une chambre comme d’un salon. Décliné sous des designs plus contemporains, il s'affiche sans complexe parmi les composantes d’un décor moderne. Revisité dans son aspect le plus traditionnel, il trouve aisément sa place au milieu d’un mobilier industriel.

Pour conclure, retenez simplement que ce jeu de style misant sur la variation des formes, des matières et des dimensions, permet d’habiller un espace et se révèle un outil de premier choix si vous cherchez à mettre en valeur les atouts d’une pièce.

Comment choisir un lustre oriental ?

  • Étudier attentivement les proportions

Outre la hauteur sous plafond, il existe deux notions à ne pas négliger dans le choix de ce type de luminaire d'intérieur : proportion et équilibre.

Déterminez les proportions de votre lustre en fonction des dimensions de votre pièce et de l'endroit de sa future implantation. Le résultat doit être harmonieux.

Sachez toutefois que certains lustres sont maintenant conçus pour s’adapter à des hauteurs sous plafond de 2,50 mètres comme aux petits espaces. Si vous souhaitez en installer un dans votre studio, il s’agira seulement d’adopter un modèle conciliable avec les dimensions de votre espace et de moduler la longueur du câble.

  • Songez à l’implantation du lustre oriental

Dans l’imaginaire collectif, on visualise généralement un gigantesque lustre surplombant une table de salle à manger.

Cette dernière n’a cependant pas l’exclusivité de cet élément, bien loin de là. En vérité, les possibilités sont multiples : en remplacement des traditionnelles lampes de chevet, en enfilade pour habiller le plafond du couloir, en parfaite symétrie entre deux pièces ouvertes l’une sur l’autre, et même en accumulation afin de créer du volume au cœur d’un vaste espace…

Tout dépend de l'atmosphère que vous souhaitez créer dans la pièce donnée. La seule règle en la matière consiste à ne pas perdre de vue la notion d’équilibre.

À titre d’exemple, on estime généralement que des murs unis sublimeront davantage un lustre oriental qu’un papier peint à motifs. Dans le premier cas, on pourra donc a priori miser sur des luminaires plus imposants qui, dans le second, risqueraient de surcharger le décor et de donner un aspect brouillon, voire confus.

Pareil à tout travail d’aménagement, gardez à l’esprit qu’il est nécessaire d’étudier l’ensemble auquel chaque nouvel élément est susceptible d’être intégré. Et pas seulement en termes de coloris.

  • Prenez garde à l’éclairage

Dans le cas précis du lustre oriental, le but est d’abord de réfléchir à l’association de cette suspension avec les autres sources de lumière potentiellement déjà présentes.

Choisissez ensuite votre lustre en fonction des conclusions que vous tirerez de cette réflexion. De manière générale, un lustre - quel que soit son type - apporte un éclairage que l’on dit “zénithal”. Autrement dit, il s’agira d’un éclairage principal, source d’une lumière douce et homogène dirigée vers le plafond.

Cette caractéristique, cependant, varie en fonction des spécificités propres au modèle que vous sélectionnerez. Ainsi, un lustre doté d’un abat-jour diffusera un éclairage adouci, à l’inverse d’un lustre équipé d’ampoules qui distillera un éclairage beaucoup plus généreux.

Si vous optez pour un lustre oriental, les perforations offrent généralement de jolis jeux d’ombre et de lumière, très intéressants si vous souhaitez créer une atmosphère tamisée au sein de votre intérieur.

Lettre d'informations :

Je m'inscris

Suivez-nous :